Vivre ensemble, créer du lien

Face aux conséquences désormais connues du changement climatique, du gaspillage des ressources fossiles, mais également face à la nécessité du maintien du pouvoir d’achat, et plus globalement du pouvoir de vivre dignement, il est impératif de développer des actions de solidarité, de partage, d’entraide, de convivialité, de tolérance. Ce sont les ingrédients du « vivre ensemble », et de la création de lien. Bien que l’action sociale classique portée par une commune soit essentielle -et nous la conforterons-, il nous faut aller plus loin, c’est-à-dire organiser la résilience du territoire communal face aux défis majeurs qui nous attendent.

Le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS). 

 

Le CCAS est un vecteur essentiel de l’aide aux personnes en difficulté. Il gère l’attribution des aides sociales légales, mais il peut être à l’initiative d’actions sociales locales : attribution de prêts sans intérêt, secours d’urgence ou aides alimentaires pour les personnes en grande difficulté, financement d’animations, de sorties… Il n’existe pas réellement de limite à ces initiatives en dehors des moyens dont il dispose et de la politique sociale de la municipalité. 

 

  • Face aux demandes de plus en plus croissantes et diverses nous étudierons, avec la commission concernée, les conditions d’un élargissement des prérogatives du CCAS : micro crédit social ou personnel, aide alimentaire, chèques d’accompagnement personnalisé, le secours à des personnes en très grande difficulté pour faire face à des dépenses de première nécessité, les demandes de domiciliation…

 

D'une manière générale, nous nous engageons à étudier diverses pistes de travail par la commission « vivre ensemble, créer du lien» qui viendront s’ajouter au maintien et au développement de l’existant. 

 

Handicap

  • Diagnostic de l’accessibilité : bâtiments communaux, voirie, à l’information – mal-voyants
  • En concertation avec les acteurs concernés nous mettrons en œuvre un  « PAVE : Plan d’Accessibilité à la Voirie et aux Espaces publics »
  • Développement des logements d’urgence en nombre trop faible actuellement sur la commune

 

Petite  enfance

Prévoir avec le Sicoval l’implantation de la crèche « L’Eau Vive »  dans des locaux bien adaptés : située actuellement dans des locaux au rez de chaussée d’un bâtiment allée de la Gerbière, la PMI (Protection Maternelle et Infantile) a averti qu’elle ne donnerait pas d’agrément lors du renouvellement dans 3 ans en l’état.

 

Aînés

  • Partage des repas de cantine multi-générationnel
  • Organisation de manifestations intergénérationnelles, avec une implication des écoles sur la durée et non pas uniquement de manière ponctuelle
  • Aide pour les démarches numériques
  • Appel au savoir-faire des aînés pour participer à des échanges de services locaux 

 

Lien et vivre ensemble

  • Nous prendrons en compte les nombreuses demandes « Jardins partagés » ou  « Verger communal ». Nous ferons appel aux acteurs associatifs pour gérer les opérations. Ces jardins seront des lieux d’animation sociale, ils participeront à la végétalisation de la ville. Ils favoriseront la solidarité, l’esprit d’initiative, les échanges interculturels et intergénérationnels, la créativité…
  • Par le biais de ces jardins, nous impulserons le développement de dispositifs  d’information sur les produits saisonniers, produits phytosanitaires et alternatives
  • Nous faciliterons l’émergence de Services d’Echanges Locaux (les « SEL »)

 

Economie sociale et solidaire : le développement économique est une compétence du SICOVAL, mais nous, nous irons négocier l’autorisation de créer quelques structures d’économie sociale et solidaire

  • Cafés solidaires, 
  •  Recyclerie
  • Ateliers partagés
  •  … 


Réduire la "fracture" entre le haut (les coteaux) et le bas (la plaine) de la commune

Certes la départementale 113 divise la commune en deux. Mais ne peut-on pas organiser les services pour que les habitants se rencontrent, se côtoient, se retrouvent...
Rapidement, il nous faut créer les conditions qui permettent l'implantation de commerces de proximité comme une boulangerie, une maison de la presse, un café... autour de cet axe qui, au lieu de séparer, pourrait réunir les deux moitiés de la commune.

Ce que nous ferons dès le début du mandat 

Dès notre prise de fonction, nous désignerons un Conseiller Municipal Délégué en charge des relations avec les gens du voyage

Il s’agit là aussi d’une compétence du SICOVAL, mais face aux difficultés à trouver des solutions pérennes aux nuisances découlant des passages hors aire de stationnement prévue à cet effet : raccordement sauvage aux installations électriques, eau, traitement des déchets et propreté, nous devons, en tant que commune, en complémentarité avec le SICOVAL, favoriser le dialogue avec les gens du voyage, et promouvoir la recherche de solution. Le Conseiller Municipal Délégué œuvrera en étroite collaboration avec les membres de la commission extra-municipale « vivre ensemble, créer du lien » et se rapprochera de la commission « cohésion sociale » du Sicoval.

 

Vous pouvez participer, donner votre avis et élaborer avec nous notre  programme municipal, 

contact@auzeville-en-transition.fr

Seconde réunion participative 

Jeudi 5 mars 2020 à 20H

Merci d’être venus nombreux à la salle de la Durante !

contact@auzeville-en-transition.fr

Première réunion participative 

Elle a eu lieu le Jeudi 6 février 2020 à 20H salle de la Durante. Vous étiez plus d'une centaine dans la salle.

contact@auzeville-en-transition.fr

contact@auzeville-en-transition.fr